Top Equine
0 Mon
panier

Dossier santé: les électrolytes

Article mis en ligne le 05/07/2018.

 électrolytes



Le cheval boit de 20 à 75 litres selon sa taille, son activité physique, son alimentation et le climat.

Il peut perdre jusqu'à 15 litres, par heure, lors d'une compétiton, par temps chaud.

Un cheval déshydraté risque l'hyperthermie ou "le coup de sang". En cas de fortes chaleurs et de travails intensifs, la transpiration et la dilatation des vaisseaux sanguins ne suffisent plus à réduire la température de l'équidé. Alors, le cheval ne régule plus sa température interne.

Pour prévenir l'hyperthermie, il est conseillé de laisser de l'eau à disposition de son cheval. En revanche, il est déconseillé de faire travailler son cheval, au moment les plus chauds de la journée, de transporter des équidés sans ventiler et aérer le camion ou le van...

 

De plus, après un effort, et principalement en été, le cheval a besoin de récupérer, après un effort intense.

La sudation du cheval lui permet de faire baisser la température de son corps lors d'un entrainement ou de fortes chaleurs.

Cette sudation entraine une perte en eau et en électrolytes. Ces derniers sont essentiels pour le bon fonctionnement de l'organisme du cheval et ils retiennent l'eau dans le corps.

En effet, ils désignent les sels minéraux présents dans l'organisme comme le sodium, le magnésium, le chlore, le calcium, le potassium.

La sudation engendre donc une déshydratation et une perte en électrolytes. Cela peut avoir un impact sur le potentiel physique du cheval.

Les électrolytes évitent la déshydratation en apportant du sodium à l'organisme, compensent les pertes liées à l'effort, améliorent l'absorption de l'eau et favorisent la réhydratation du cheval.

 Top-Equine a sélectionné pour vous différentes formes d'électrolytes: en poudre, en solution, en seringue.

Cliquez ici pour accéder au catalogue des électrolytes